dérangement


dérangement

dérangement [ derɑ̃ʒmɑ̃ ] n. m.
• 1636; de déranger
1Mise en désordre. bouleversement, fam. chambardement, déplacement, désorganisation, remue-ménage. Causer du dérangement dans les papiers, les affaires de qqn.
2 État de ce qui est dérangé. Désordre dans les affaires, dans l'état d'une fortune. perturbation. Vieilli Dérangement d'esprit ( déséquilibre) , de conduite ( dérèglement) .
3Spécialt Action de déranger qqn, d'introduire un changement dans ses occupations, ses habitudes. gêne, 2. trouble. Excusez-nous du dérangement (que nous causons). « Je le ferais déposer chez vous [ce livre], ce qui vous épargnerait un nouveau dérangement » (Romains).
4Hist. Le grand dérangement : l'expulsion, la déportation des Acadiens par les Anglais, au XVIII e s.
5(1835) Rare Dérèglement (d'un mécanisme, d'une machine). Cour. La ligne (téléphonique) est en dérangement.
⊗ CONTR. Ordre, rangement.

dérangement nom masculin Action de se déplacer d'un lieu à un autre : Le spectacle valait le dérangement ! Action d'importuner quelqu'un ; gêne : Je m'excuse de vous causer tout ce dérangement. Trouble de l'esprit, de la raison. ● dérangement (expressions) nom masculin Dérangement intestinal, gastrique, trouble de la digestion. En dérangement, qui n'est pas en état de fonctionner. ● dérangement (synonymes) nom masculin Action de se déplacer d'un lieu à un autre
Synonymes :
- déplacement
Action d'importuner quelqu'un ; gêne
Synonymes :
- gêne
Trouble de l'esprit, de la raison.
Synonymes :

dérangement
n. m.
d1./d Action de déranger; état de ce qui est dérangé.
d2./d Désordre.
d3./d Fig. Trouble apporté dans des habitudes. Causer du dérangement à qqn.
d4./d Mauvais fonctionnement, dérèglement. Téléphone en dérangement.
d5./d Indisposition passagère. Dérangement intestinal.

⇒DÉRANGEMENT, subst. masc.
A.— Fait d'être dérangé.
1. [Correspond à déranger A]
a) [Correspond à déranger A 1] Le dérangement de mes livres m'empêche de trouver celui que vous me demandez (Ac. 1835, 1878) :
1. Le grand salon a l'aspect des logis où se discutent des choses graves; le désordre en est sérieux et le dérangement des meubles, bousculés par les promenades colères, n'est pas celui que font les causeries de tous les jours.
GONCOURT, Journal, 1883, p. 225.
b) [Correspond à déranger A 2] Reconnaître la cause du dérangement d'une machine (Ac.). Cet homme est ruiné, il y a un grand dérangement dans ses affaires. Le dérangement des saisons (Ac. 1835, 1878). Mes joues pâles, mes yeux cernés attestaient le dérangement de ma santé (BALZAC, Œuvres div., t. 1, 1850, p. 260) :
2. ... sa raison [du comte de Restaud] s'est altérée, et les préventions qu'il avait contre moi sont devenues une idée fixe, une espèce de folie, l'effet de sa maladie. La prédilection que ton père a pour toi est une nouvelle preuve du dérangement de ses facultés.
BALZAC, Gobseck, 1830, p. 432.
3. ... Blaise Delmuter (...) ne pouvait suivre l'allure du maître sans qu'un léger dérangement se manifestât dans l'ordonnance de son costume.
DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 98.
En partic.
Dérangement (intestinal, de corps, d'entrailles, de ventre). Diarrhée. Bracquemond (...) ne se remet pas, a toujours des douleurs d'entrailles et du dérangement (GONCOURT, Journal, 1894, p. 590).
♦ [En parlant du téléphone] Être en dérangement. Le téléphone est en dérangement. Personne ne répond (CAMUS, Cas intéress., 1955, 2e temps, 8e tableau, p. 687).
2. [Correspond à déranger B]
a) [Correspond à déranger B 1] Causer du dérangement dans un auditoire, en cherchant à se placer (Ac.).
b) P. ext. [Correspond à déranger B 2]
[Correspond à déranger B 2 a] Je ne voudrais pas vous causer le moindre dérangement (Ac.). J'abhorre les visites et les dérangements des voisins (DELACROIX, Journal, 1822-63, p. 91).
[Correspond à déranger B 2 c spéc.] Le baron (...) était la cause, suivant Lisbeth, du dérangement de Wenceslas, il avait dépravé son gendre (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 237).
B.— Fait de se déranger. [Correspond à déranger B 2 a] :
4. ... Quand le Fils de Dieu (...) s'est dérangé du ciel et de la droite de son père. Il n'a point fait, il n'a point fourni cette grande dépense, il n'a point fait ce grand dérangement pour venir nous conter des balivernes de quatre sous.
PÉGUY, Le Porche du mystère de la 2e Vertu, 1911, p. 237.
5. [Les frères Dubardeau] se levaient ou se couchaient tôt selon que dans cette nature nouvelle le coucher ou le lever du soleil valait ou non le dérangement...
GIRAUDOUX, Bella, 1926, p. 16.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1636 (MONET : Derangement, sortie de son rang); 2. 1675 « action d'introduire un changement dans des relations » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, 21 juin, éd. Régnier, III, 488); spéc. 1680 « gêne pécuniaire » (ID., 3 juill., ibid., VI, 503); 3. 1694 « état des choses dérangées » (Ac.); spéc. 1718 « état d'un organisme troublé dans ses fonctions normales (esprit, santé) » (Ac.); 1835 derangement d'une machine (ibid.). Dér. du rad. de déranger; suff. -ment1. Fréq. abs. littér. :292. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 503, b) 746; XXe s. : a) 226, b) 276.

dérangement [deʀɑ̃ʒmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1636; de déranger, et 2. -ment.
Action de déranger; état de ce qui est dérangé.
1 (Correspond à déranger, 1.). Mise en désordre. Bouleversement, bousculade, chambardement (fam.), déplacement, désordre, désorganisation, interversion, perturbation, remue-ménage. || Causer du dérangement dans les papiers, les affaires de qqn.
1 On peut, sans exagération, affirmer que la moitié des cas où des navires ont coulé bas par de gros temps peut être attribuée à un dérangement dans la cargaison ou dans le lest.
Baudelaire, trad. Poe, les Aventures d'Arthur Gordon Pym, VI, p. 565.
2 (…) le désordre (du grand salon) en est sérieux et le dérangement des meubles, bousculés par les promenades colères, n'est pas celui que font les causeries de tous les jours (…)
Ed. de Goncourt, Journal, 1883, p. 225, in T. L. F.
2 (1835; correspond à déranger, 2.). Dérèglement (d'un mécanisme, d'une machine, d'une fonction).Rare. || Le dérangement d'un mécanisme, d'une machine. Dérèglement.
Cour. || En dérangement. || Machine en dérangement. || Ligne téléphonique en dérangement. || La ligne est en dérangement.
Vieilli. || Dérangement atmosphérique. Changement (de temps), perturbation.
3 (…) ce terme d'inclémence a son origine dans la colère du ciel qu'on suppose manifestée par l'intempérie, les dérangements, les rigueurs des saisons (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Dictionnaire.
(1718). En parlant de la santé, de l'équilibre physiologique. || Dérangement du corps, de l'intestin. Diarrhée, malaise.
(1716, in D. D. L.). Vieilli. (En parlant de l'équilibre mental). || Dérangement d'esprit. Déséquilibre, désordre, folie, névrose, trouble.
3.1 Une soldatesque en proie à une forme collective de dérangement cérébral.
Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, p. 15.
3 (Un, des dérangements). Ce qui dérange (3.) qqn, introduit un changement dans ses occupations, ses habitudes. Changement, gêne, interruption, trouble. || Le moindre dérangement lui est insupportable.
4 À la ville, le temps était moins réglé. La journée avait des allants et venants et des dérangements imprévus.
E. Littré, Comment j'ai fait mon « Dictionnaire de la Langue française », p. 27.
5 Nous sommes lundi. Je tâcherai de l'achever (ce livre) pour après-demain matin. Et si vous me laissiez votre adresse, je le ferais déposer chez vous, ce qui vous épargnerait un nouveau dérangement.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, II, p. 11.
(Le dérangement). Ennui, gêne. || Causer du dérangement à qqn.Fig. || Causer du dérangement dans une assemblée, une réunion. Désordre, trouble.
6 (…) je me tais, et voudrais au moins que pour prix de tout le dérangement qu'il (mon fils) me fait, il fût content de la place où il est.
Mme de Sévigné, 826, 3 juil. 1680.
4 (1694). Vx. État de ce qui est dérangé (2.). Désordre dans les affaires, dans l'état d'une fortune. Perturbation.(En parlant de la toilette). || Le dérangement de ses vêtements.Dérangement des traits du visage. Altération, décomposition.
6.1 Son dessèchement (de Mme de Monaco) a été jusqu'à outrager la nature par le dérangement de tous les traits de son visage.
Mme de Sévigné, 693, 20 juin 1678.
5 Vx (correspond à déranger, 4.). || Dérangement de la conduite. Débauche, déportement, dérèglement, perversion.Absolt :
7 (…) les habits et les équipages commencent le dérangement, la coquetterie l'augmente, le jeu l'achève.
Montesquieu, Lettres persanes, LVI.
CONTR. Arrangement, classement, disposition, ordre, organisation, placement, rangement. — Ajustement, assemblage; règlement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dérangement — DÉRANGEMENT. s. m. Désordre, état des choses dérangées. Le dérangement de mes livres est cause que je ne saurois vous donner celui que vous me demandez. [b]f♛/b] Il se dit aussi au figuré. Cet homme est ruiné, il y a un grand dérangement dans ses …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • derangement — Derangement. s. m. v. Desordre, estat des choses derangées. Le dérangement de mes livres est cause que je ne sçaurois vous donner celuy que vous demandez. cet homme est ruiné, il y a un grand dérangement dans ses affaires …   Dictionnaire de l'Académie française

  • derangement — 1737, disturbance of regular order, from Fr. dérangement (17c.), from déranger (see DERANGE (Cf. derange)). Of mental order, from 1800 …   Etymology dictionary

  • Derangement — De*range ment, n. [Cf. F. d[ e]rangement.] The act of deranging or putting out of order, or the state of being deranged; disarrangement; disorder; confusion; especially, mental disorder; insanity. Syn: Disorder; confusion; embarrassment;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • derangement — index complex (entanglement), disorder (lack of order), embroilment, entanglement (confusion), havoc …   Law dictionary

  • derangement — *aberration, alienation …   New Dictionary of Synonyms

  • dérangement — (dé ran je man) s. m. 1°   Action de déranger ; état de ce qui est dérangé. Le dérangement des meubles dans une chambre. Causer du dérangement dans une assemblée. 2°   Fig. Changement qui incommode. Je crains de vous causer du dérangement. •   Le …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉRANGEMENT — s. m. Action de déranger, ou État de ce qui est dérangé. Le dérangement de mes livres m empêche de trouver celui que vous me demandez. Causer du dérangement dans un auditoire, en cherchant a se placer. Reconnaître la cause du dérangement d une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Derangement — For the psychological condition, see psychosis. Number of possible permutations and derangements of n elements. P(n) is the number of n permutations; D(n) is the number of derangements (n permutations where all of the n elements change their… …   Wikipedia

  • DÉRANGEMENT — n. m. Action de déranger ou état de ce qui est dérangé. Causer du dérangement dans un auditoire, en cherchant à se placer. Reconnaître la cause du dérangement d’une machine. Absolument, Je ne voudrais pas vous causer le moindre dérangement. Fig.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)